Le cercle formation du réseau

Coordination du cercle formation

Josué DusoulierFacilitateur de transition, formateur, psychologue du travail et des organisations, ainsi que passionné et apprenant permaculteur perpétuel, Josué Dusoulier a construit son expérience et ses compétences dans des domaines et contextes diversifiés : organisation de jeunesse, insertion socioprofessionnelle de publics précarisés, formation professionnelle, associations écosensibles, associations culturelles, entreprises privées, agenda 21, groupes citoyens…

Très tôt, il s’est intéressé à la pédagogie et aux conditions qui freinent ou facilitent le changement au niveau individuel, groupal et organisationnel. Il a notamment collaboré à une recherche action sur le changement et s’est aussi spécialisé sur les questions de transition intérieure, de groupe et de gouvernance, en collaborant par exemple au déploiement de l’Université du Nous en Belgique.  Il participe au développement de la Transition depuis le début de l’année 2010, est co-initiateur d’Ath en transition, du RéseauTransition.be et de son équipe de support ainsi que participant aux travaux du Transition Movement, où l’on trouve aussi un certain Rob Hopkins dont il a coordonné et peaufiné la traduction du livre « Ils changent le monde« . Son activité lui a valu d’être sélectionné en 2014 comme un des 100 créateurs d’avenir par la fondation des générations futures.

Sa longue expérience de la formation dans tous ses aspects, ainsi que le suivi de plusieurs formations du Transition Network et le l’Université du Nous, l’ont amené à devenir initiateur et responsable du cercle formation du Réseau Transition, formateur et conférencier sur les Initiatives de Transition et sur la Transition en général.

Les formatrices et formateurs Transition

Caroline, François, Frauke, Gauthier, Isabelle, Josué, Julien et Julien, Mayliss, Nathalie, Noémie et Vincent forment le cercle Formation Transition du réseau. D’autres personnes peuvent être formateurs-trices invités sur des sujets particuliers.

Psychologue d’orientation systémique et sociale, Vincent Wattelet est un des fondateurs de l’asbl Exposant d. Passant du statut de coordinateur à membre d’une équipe fonctionnant en gestion collective, il a vécu et vit encore l’importance du changement de paradigme, l’importance de l’intelligence collective. Il cherche et trouve progressivement les liens entre ses deux passions, la psychologie et la transition, convaincu que cette dernière est autant intérieure et groupale que sociétale.

Ces deux passions l’ont amené à réfléchir, lire, se former et enfin former lui-même aux phénomènes de groupe, de changement, à l’attention à porter sur l’émotionnel, sur le système, sur l’imaginaire. Vincent est un des initiateur de Liège en Transition, a rejoint l’équipe de support aux initiatives de transition sur les thématiques « Transition intérieure, Intelligence Collective, Gouvernance ». Il rejoint également l’équipe de Terre Eveille pour animer des ateliers de Travail qui relie.

noemieAnthropologue du vivre et du construire ensemble, Noémie Cheval a commencé son apprentissage par l’éducation populaire, le travail communautaire de jeunesse et la pédagogie non-formelle. Militante associative, elle a particulièrement travaillé à l’inclusion et à la justice sociale.

Passionnée par les enjeux de l’éducation politique permanente, elle travaille aujourd’hui comme formatrice, design-euse de formation et facilitatrice d’écopédagogie. Elle vit son engagement citoyen en accompagnant des groupes et des personnes sur le chemin de la transition et de la permaculture sociale. Ses méthodes préférées: l’apprentissage auto-dirigé, la gouvernance partagée, l’intelligence coopérative et “l’art d’accueillir des conversations qui comptent”.

TylieDepuis 20 ans, Nathalie Grosjean forme et accompagne des éco-conseillers et autres acteurs favorisant la transition vers des sociétés qui soutiennent la vie.  Elle aime créer les conditions permettant aux accompagnateurs de changement de chérir et déployer leurs compétences relationnelles, de renforcer leurs talents en communication authentique et bienveillante. Le Travail Qui Relie, l’écopsychologie, la transition intérieure mais aussi l’intelligence coopérative sont au cœur de sa motivation et de son cheminement dans la transition. Le plaisir de la poésie et des contes sont aussi au rendez-vous pour nourrir les élans de prendre soin des liens avec soi, avec les autres humains et avec toute la toile du vivant.

photo vifInterprète de formation (et traductrice de livres de Rob Hopkins), Caroline Durieux découvre la Transition en 2014 et devient rapidement membre du noyau dur d’Ixelles en Transition. Également membre du CA du réseau Transition, elle découvre les outils de gouvernance partagée et d’intelligence collective. Elle décide alors de continuer à se former en gouvernance partagée auprès du réseau Transition et de l’Université du Nous, ainsi qu’en permaculture. Ses connaissances lui viennent cependant principalement du terrain et des projets de Transition qu’elle a initiés ou soutenus. Elle repère avec attention ce qui semble fonctionner et ne pas fonctionner dans les groupes et projets dont elle fait partie afin de le transmettre et d’aider d’autres initiatives.

Francois-Olivier DevauxIngénieur civil de formation, François-Olivier Devaux a travaillé dans le domaine de l’électronique, puis de la mobilité, avant de tomber amoureux de la Transition. Impliqué dans le collectif betransition et co-initiateur d’Etterbek en Transition, il a rejoint en 2015 l’équipe de support du Réseau Transition. Au sein de cette équipe, il est en charge de la diffusion des idées de la Transition dans la société ainsi que du lien avec le monde académique et tous les acteurs qui inspirent le mouvement de la Transition. Il s’efforce d’intégrer les concepts clés de la Transition (résilience, transition intérieure, scénarios d’évolution de nos sociétés) tant d’un point de vue théorique, que d’un point de vue concret en les vivant sur le terrain et dans les espaces collectifs.

Co-initiatrice de Soignies en Transition et administratrice du Réseau Transition, Isabelle Vandriessche a une grande expérience du lancement et du développement d’une initiative au niveau local. Elle est aussi agronome et forestière de formation, s’intéresse à la permaculture, à l’agro-écologie et et au fonctionnement des écosystèmes.

 

 

D’origine Tournaisienne, c’est à Bruxelles que Julien Bernard a commencé son parcours dans la transition. Co-initiateur de « 1000 BXL en transition » , spécialisé en communication, web et réseau sociaux, Julien étudie les dynamiques de groupe, entre autres dans le cadre d’un lancement de projet de transition. Il fait émerger les énergies sur le terrain en créant, supportant et accompagnant, des projets tels que marché gratuit, repair café, potagers urbains et tant d’autres. Avide d’autogestion, d’intelligence collective, soucieux de l’accessibilité, il aime et veille à créer des lieux et activités qui rassemblent. Passionné de permaculture, d’arbres fruitiers et autodidacte sans cesse en mouvement, c’est aujourd’hui à Tournai qu’il poursuit son itinéraire de transition.

Anthropologue de formation, Mayliss François a travaillé dans le secteur de la coopération au développement, expérience grâce à laquelle elle a pu voyager un peu partout en Afrique et plus particulièrement au Rwanda et au Burundi. C’est dans ce voyage qu’elle a commencé à s’intéresser à l’état du monde et à la systémique et surtout les liens entre ce qu’elle faisait tous les jours et les conséquences pour les personnes qu’elle croisait en Afrique. Ce cheminement l’a progressivement amené vers le mouvement de la Transition et Ixelles en transition où elle s’est fortement impliquée pendant 4 ans avant de déménager. En dehors de son implication dans la transition, elle aime explorer les autres façons de s’exprimer: l’art visuel avec la peinture et les arts sportifs, comme elle les appelle: dance, acrobatie, etc.

Frauke Scheller est à l’origine de « Maloka« , le groupe de parents d’Ath en transition, pour une éducation bienveillante et en lien avec la nature. Elle est notamment active dans son sous-groupe « Nanana » qui travaille à la création d’une école alternative. Sa pratique de terrain, les formations suivies et sa passion pour l’éducation l’ont amenée à devenir formatrice au Réseau Transition.  Elle s’intéresse particulièrement à la transition intérieure et au « faire ensemble autrement » (gouvernance partagée, intelligence collective), pour lesquelles elle s’est formée et pratique dans ses projets.

Spécialisé en communication et Eco-conseiller, Julien Lesceux accompagne des processus de changements individuels et collectifs liés aux enjeux (socio) environnementaux depuis une dizaine d’années. Après avoir expérimenté les techniques publicitaires (Master en communications commerciales et publicité à l’ihecs), une expérience de voyage de plusieurs mois en Amérique latine l’a amené dans la ‘coopération au développement’. Dans ce cadre, il a notamment accompagné des agriculteurs et artisans des Andes péruviennes dans la transition vers des modes de productions plus ‘durables’. A son retour en Belgique, il est devenu éco-conseiller. Il met aujourd’hui ses compétences en communication et en formation pour divers organismes (ministère bruxellois, CTB, Max Havelaar,…). Parallèlement, il a initié « Transition en Court », le mouvement de transition de sa commune, Court-Saint-Etienne. Papa de deux petites filles, il se passionne pour les rencontres et les projets qui permettent de (nous) rassembler, de se relier à Soi, aux Autres et à la Nature.

Gauthier Delocht. Ce souriant brave type a grandi émerveillé par la nature et s’est intéressé tôt aux cultures d’ailleurs, en particulier à celles des peuples dits premiers. Ce qui l’a amené à user ses culottes sur les bancs de la fac de socio à l’UCL. Il est toujours à la recherche de caleçons non-troués.

Notre gaillard a un parcours professionnel époustouflant lié à la gestion de projets collectifs & participatifs et à l’animation de groupe pour le meilleur et pour le pire.

Ses talents se déployèrent une 15e d’années dans différentes ONG et contrées d’Afrique et d’Asie. Gauthier transmet aussi pendant 4 ans son étonnante maîtrise de la gestion de projet aux étudiants en Coopération Internationale à la HEPN. Il revient ensuite à ses premières amours, l’associatif dans le domaine portant le nom barbare d’ « Education Permanente ». Entendez le soutien à des projets citoyens collectifs, non par delà les Océans, mais bien chez nous, et plus précisément en Famenne et avec le projet du Relais (marché local hebdomadaire).

C’est donc avec ce bagage que Gauthier rencontre la Transition et rejoint par après le Cercle formation du Réseau Transition.

One thought on “Le cercle formation du réseau

  • 14 février 2013 at 15:43
    Permalink

    Pas encore de commentaire, juste envie de recevoir la newsletter du réseau ….merci !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *