Plongée au cœur de la Transition : les 5 jours du Deep Dive & Dream Big à Bruxelles !

Quel lieu plus idéal que le site du SEE U pour accueillir l’événement “Dive Deep & Dream Big” ? Ancienne Caserne de Gendarmerie réhabilitée en « zone d’occupation temporaire », le SEE U accueille de nombreux projets s’inscrivant dans un avenir social et durable. Ce lieu chargé d’Histoire et d’énergies positives correspond donc parfaitement aux valeurs portées par le mouvement de la Transition comme l’inclusion et le respect de l’environnement. C’est du 5 au 9 Mars 2020 que s’est tenu cet événement qui, partant du constat de l’urgence climatique et de la nécessité d’inclure davantage les citoyens dans les prises de décisions politiques au niveau local, avait pour objectif de  répondre collectivement à la question suivante : 

« How can we better support people to co-create and sustain ambitious, inclusive and social responses to the climate and ecological crisis at a municipal scale ? »

« Comment pouvons-nous mieux aider les gens à co-créer et à soutenir des réponses ambitieuses, inclusives et sociales à la crise climatique et écologique à l’échelle municipale ? »

C’est dans cet optique que se sont réunis une cinquantaine d’acteurs impliqués dans des initiatives de transition à travers l’Europe (Hongrie, Espagne, Royaume-Uni, France…). Parmi ces acteurs, on peut citer des activistes, des scientifiques, des membres des différents Réseau Transition ou encore Rob Hopkins, le fondateur du mouvement Transition Network. Une expérience humaine riche en échange, en réflexion et en convivialité avec l’intelligence collective comme moteur.  

L’échelle municipale

Lors de cet événement, le focus était principalement mis sur les actions à mener au niveau municipal. On pourrait se demander quel est l’intérêt de se focaliser sur l’échelle municipale alors que, face à l’ampleur de la catastrophe environnementale, les échelles nationale et internationale semblent les plus appropriées pour agir. Pedro Macedo, chercheur à l’Université de Lisbonne et participant à l’événement, explique que « l’échelle municipale a un caractère particulier qui lui donne du sens car c’est une échelle humaine. En effet, quasiment tout le monde connaît plus ou moins sa commune, ses voisins, ses représentants, ses problèmes et peut donc proposer des solutions. […] Enfin, c’est une échelle adaptée à inclure davantage les individus dans le processus de décision et de gouvernance afin notamment de faire évoluer le système. ». L’échelle municipale permet également d’expérimenter des projets et de juger de leurs soutenabilités avant d’envisager de les étendre à d’autres échelles. En somme, la commune est une échelle intéressante car elle permet au citoyen de s’investir concrètement en concevant et concrétisant des projets tout en pesant davantage sur le plan politique.

« Deep Dive & Dream Big » 

Ce titre peut nous laisser à première vue un peu interloqué. Il s’agit d’une invitation à un raisonnement selon la “méthode-U”. Ce raisonnement, né en 2007 de la réflexion d’Otto Scharmer, requiert dans un premier temps une plongée: « Deep Dive », qui permet de s’imprégner de l’environnement de réflexion et d’ouvrir sa conscience. Cette étape permet d’activer son écoute profonde et de questionner ses propres modèles de pensée. Cela permet de libérer sa capacité à créer un monde nouveau. Dans un second temps, il s’agit de faire émerger des solutions bien plus ambitieuses, fruit d’une imagination libérée : « Dream Big ». Une méthode inspirante nécessitant un ralentissement et permettant une profondeur dans l’analyse des questions abordées.

 

Après avoir institué les différentes règles de fonctionnement et identifié les clés de réflexion à approfondir, la profonde plongée des participants a pu commencer. L’événement a tout d’abord débuté par une phase de « mapping ». Le mapping est un outil d’intelligence collective permettant de découvrir qui sont les participants, quelles sont leurs engagements et leurs motivations. Ce mapping a été suivi par des séances de recentrage et de méditation. Puis, les exercices de réflexion larges ont débuté. 

Au fur et à mesure des jours, le groupe s’est dirigé vers la phase de « Dream Big ». Ces journées ont donc été rythmées par des ateliers de réflexion collective, sketchnoting, des cérémonies, une projection de film-débats, le tout animé par une superbe équipe de facilitateurs ! 

Un fonctionnement collectif, souple et inclusif

Deux maîtres mots caractérisent cet événement : Intelligence collective et holacratie. L’holacratie est un système de gouvernance souple et auto-déterminé de répartition des responsabilités. Ce mode de fonctionnement vise à organiser un groupe de manière plus horizontale afin de permettre à chacun de s’exprimer et de contribuer au processus d’intelligence collective. Ce fonctionnement original peut donner l’impression à certains de s’éparpiller mais, finalement, tous ont été positivement surpris par la capacité à libérer l’imagination, libération nécessaire pour pouvoir envisager de nouvelles solutions. 

Une image contenant personne, terrain, extérieur, bâtiment

Description générée automatiquement

Le cercle, élément central de l’holacratie, au cœur du fonctionnement du groupe

Un moment de partage et de célébration

Ces cinq jours placés sous le signe de la convivialité et de la bienveillance étaient aussi l’occasion de rencontres intéressantes. Les repas, les pauses et autres moments informels constituaient autant de possibilité d’échanger et de créer des liens entre participants venus des quatre coins de l’Europe. La variété des profils, entre scientifiques, chercheurs en sciences sociales, activistes, journalistes ou encore conseillers municipaux, ont permis de nourrir les réflexions des uns et des autres sur cette thématique large de la Transition et des modes d’actions à adopter. Nicole, une participante, explique « Les personnes présentes réfléchissent sur le même problème mais avec des points de vue complètement différents. ».

Cette rencontre a été rythmée par des moments humainement riches. On peut évoquer l’atelier « Food journey » proposé par Mama D, un workshop immersif théâtralisé sur le sujet de la nourriture, de la traite négrière et plus largement de l’Histoire de l’Humanité. Le moment de célébration du Dimanche soir a également été un moment fort. Lors de cette soirée, les participants ont partagé leurs talents musicaux et dansé dans le cadre chaleureux de la salle de l’ancien Mess des officiers, magnifiquement aménagée et occupée par le projet Dinédit.

Une image contenant intérieur, mur, pièce, table

Description générée automatiquement

Et au final… 

Un Véritable succès ! En effet, ce « Deep Dive & Dream Big » a resserré les liens entre ces acteurs de la Transition et a fait émerger de nouvelles idées, de nouvelles clés de réflexion et de nouveaux modes d’action. On peut notamment souligner la création d’un groupe international réunissant des acteurs de la Transition au niveau communal. Leur première mission sera de produire un guide centralisant les pratiques et les outils de la Transition déployés à travers le monde. 

Plus globalement, ce moment de rencontre aura convaincu les participants de la nécessité de collaborer avec les communes tant sur des projets concrets que sur des transformations plus structurelles.

Partant du principe que chaque paradigme s’ancre à partir d’un récit, d’un roman imaginé, il s’agit pour les acteurs de la Transition d’en inventer et de partager ces nouveaux récits. L’objectif est d’inspirer de nouveaux acteurs, de nouvelles initiatives autour d’une dynamique positive et globale. Cet événement “Deep Dive and Dream Big” contribue certainement à créer petit à petit ce récit inspirant. Il s’agit maintenant de le faire connaître. 

Let’s share our Compelling story !

Rêvons haut et fort et partageons nos rêves! 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.