Moi, à ta place je

Photo

Photo par Jean-Pierre Dalbéra, sous licence Creative Commons BY

L’objectif de cet outil est de se mettre au service d’un projet / d’une problématique / d’une personne / d’une équipe en faisant émerger l’intelligence collective et la créativité.

Consignes :

  • L’animateur est là pour garantir le bon déroulement de l’exercice. Il explique les consignes avant de démarrer, mais peut les rappeler pendant l’exercice si nécessaire. Il peut participer comme n’importe quel membre du cercle s’il le souhaite et s’il sait gérer la double casquette (animateur / participant).
  • Une personne soumet une problématique ou une question au cercle en l’exprimant de façon concise et précise. Il peut s’agir d’un sujet personnel ou qui concerne un groupe, une équipe (exemple : comment gérer mon stress au travail ? Comment stopper un partenariat insatisfaisant ? Comment améliorer notre communication interne ? Etc.).
  • L’animateur fixe une durée pour effectuer l’exercice (entre 15′ et 30′) en fonction du temps disponible et du nombre de participants.
  • L’animateur laisse quelques minutes de réflexion aux participants avant de démarrer l’exercice pour se centrer sur la question.
  • L’animateur procède à plusieurs tours de tables systématiques pendant le temps imparti.
  • Les participants peuvent passer leur tour s’ils n’ont pas d’idée et reprendre leur place dans le tour suivant.
  • La personne qui demande le soutien du cercle sur une problématique se met à l’écoute et prend note des propositions sans réagir aux suggestions qui sont faites.
  • Les participants ne réagissent pas aux différentes propositions, ils ne posent pas de questions. S’ils souhaitent approfondir un point, ils le feront après l’exercice.
  • Si une idée à déjà été exprimée, les participants ne la répètent pas afin de faire bon usage du temps collectif. Par contre, ils peuvent préciser une idée exprimée par quelqu’un d’autre ou par eux-même, la nuancer ou la contredire s’ils le souhaitent.
  • Chaque participant tente de s’exprimer avec concision.
  • Les propositions « impopulaires » ou «décalées» sont les bienvenues.
  • La personne qui soumet sa question au cercle reste totalement libre de tenir compte ou non des propositions par la suite.
  • L’exercice se veut relativement dynamique.

Sources :

Cet outil est issu des pratiques de l’association Exposant D à Liège (Belgique).


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.