Les capsules sonores d’Anouck : « Franck ou l’aventure Plukrijp »

experience-ondes-sonores Il y a plus d’un an j’ai pris le train et, un petit enregistreur en poche, j’ai commencé à faire le tour des Initiatives de Transition de Belgique. Ce ne devait être à la base que des rushs pour un futur projet documentaire radiophonique, mais dans le cadre d’une performance sonore, j’ai utilisé ces sons pour faire une petite présentation de la Transition. C’est ainsi que l’idée d’en faire des petites capsules de quelques minutes a germée. Elles ont pour vocation, tous les mois, de nous amener au cœur même des initiatives, de nous faire goûter l’ambiance qui y règne, avec à la clé, si vous êtes sages, quelques explications sur les notions diverses et variées qui touchent au mouvement de la transition.

– « Et tu fais quoi aujourd’hui? »
– « Je suis perdue au milieu de la campagne flamande, dans un bus qui a mit une petite heure à arriver, et j’espère avoir bien compris la destination… »
– « Mais que fais-tu encore infernale Anouck?! »

… Je vais à Schriek, dans un endroit appelé « Plukrijp ».
C’est Franck&Co qui gère ça. Franck est néerlandophone et j’ai un peu hâte de faire ma seconde interview en néerlandais…
Après une petite marche de 20minutes depuis l’arrêt de bus, le long de routes sans trottoirs j’arrive enfin à destination. Franck et sa femme Martine m’accueillent chaleureusement. Petit thé, petite musique en fond sonore, et on peut commencer… en français s’il vous plait !
Et oui, Franck a épousé une francophone, ce qui lui a d’ailleurs valut nombreuses pertes de son entourage dans le village… bienvenue dans une certaine réalité du pays…
Franck me fait chausser des bottes, et nous faisons le tour du domaine : grand hangar avec des objets récupérés, construction d’un sauna, toilette double (et oui, aller aux WC à deux ça peut être une -chouette?- expérience!), autre hangar avec atelier au rez-de-chaussé et habitations aux autres étages, champs inondés, petit étang où l’on peut se baigner en été, couloir le long des champs pour que les poules puissent gambader sans soucis, petite forêt de bois, yourte où passer des soirées cosy, il y a même une bibliothèque à l’étage de la maison principale !
… ce lieu est ouvert à tous : on y vient pour réfléchir, se remettre d’un deuil, se couper de la civilisation, chercher un peu le sens de sa vie…. nationalités différentes et background différents se côtoient dans une simplicité somme toute chaleureuse.

Que dire d’autre ? Que Plukrijp m’est apparut comme une petite bulle sur terre… en dehors de tout lieu et de tout temps…

Anouck est ingénieure du son et vit à Bruxelles depuis plus de 8 ans. Elle découvre les notions de la Transition lors d’un projet radiophonique fait dans le cadre de ses études. Elle y revient 3 ans plus tard avec la curiosité de savoir ce qui se passe sur tout le territoire belge, tant à Bruxelles, qu’en Flandres et en Wallonie…. un écrivain écrirait, un peintre dessinerait, un photographe prendrait des photos…. Anouck prend des sons.. ainsi vont les choses.

 


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.