Les capsules sonores d’Anouck: « A la conquête du quartier »

experience-ondes-sonoresIl y a plus d’un an j’ai pris le train et, un petit enregistreur en poche, j’ai commencé à faire le tour des Initiatives de Transition de Belgique. Ce ne devait être à la base que des rushs pour un futur projet documentaire radiophonique, mais dans le cadre d’une performance sonore, j’ai utilisé ces sons pour faire une petite présentation de la Transition. C’est ainsi que l’idée d’en faire des petites capsules de quelques minutes a germée. Elles ont pour vocation, tous les mois, de nous amener au cœur même des initiatives, de nous faire goûter l’ambiance qui y règne, avec à la clé, si vous êtes sages, quelques explications sur les notions diverses et variées qui touchent au mouvement de la transition.

Assise près de la fenêtre dans un petit café de quartier, à l’angle d’une rue, le soleil était au rendez-vous en ce début de printemps, ainsi que Greet qui m’a rejoint et qui est très impliquée dans Deurne en transition : c’est elle entre autre qui gère beaucoup la communication et le site web.

A travers son témoignage nous allons voir comment une initiative de transition s’imbrique dans un quartier, et quels partenaires potentiels il peut y avoir.

Et je terminerai ce petit billet en citant Greet, par une belle phrase qui la caractérise : « au plus je fais des choses avec mon cœur au plus je reçois de l’énergie ».

Anouck est ingénieure du son et vit à Bruxelles depuis plus de 8 ans. Elle découvre les notions de la Transition lors d’un projet radiophonique fait dans le cadre de ses études. Elle y revient 3 ans plus tard avec la curiosité de savoir ce qui se passe sur tout le territoire belge, tant à Bruxelles, qu’en Flandres et en Wallonie…. un écrivain écrirait, un peintre dessinerait, un photographe prendrait des photos…. Anouck prend des sons.. ainsi vont les choses.


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.