Gestion de la parole

Cette fiche est une liste non exhaustive des différents types de pratiques de gestion de parole en réunion/formation. Le but de ces pratiques est de faciliter l’écoute et l’expression de chacun de manière équitable. La parole étant un lieu de pouvoir, il est important de cadrer son expression ou d’être au moins conscient de la façon dont la parole est répartie, pour ne pas toujours favoriser les mêmes, etc.

La parole distribuée :

Une personne désignée comme facilitateur de la réunion donne la parole. Les participants doivent donc demander la parole en levant la main ou en faisant signe au facilitateur.

Les tours de parole :

Il s’agit de faire un « tour de table » classique, dans le sens horlogique (lunaire) ou anti-horlogique (solaire). Chacun est co-responsable du tour de parole. Ceux dont ce n’est pas le tour ne peuvent pas interrompre. Il est utile de terminer son intervention par « j’ai dit » ou « j’ai terminé » pour que la personne suivante sache qu’elle peut commencer. Les participants doivent avoir la possibilité de passer leur tour de parole s’ils ne souhaitent pas parler à ce moment là. On peut faire plusieurs tours si cela est nécessaire pour une même discussion. Les participants sont invités à ne pas rebondir sur l’intervention d’une autre personne, mais plutôt de se concentrer sur la question posée en début de tour de parole.

Lors de réunion par vidéo conférence, ces tours peuvent se faire dans l’ordre alphabétique des prénom des participants pour avoir plus de fluidités dans les échanges. Veillez toutefois à rappeler l’ordre du tour de parole dans la conversation avec un moyen mémo technique simple. Par exemple : les participants s’appellent, Pierre, Corine, Emmanuel et Marie, dans la conversation écrite de la vidéo conférence vous pouvez indiquer « CEMP » afin que les participants gardent le fil.

Attention : posez une question claire avant un tour de parole, au risque de lancer un tour un peu flou où chacun va s’exprimer sur des choses différentes, ce qui pourrait ne pas être utile ou constructif, puisque nous ne sommes pas en mode débat, mais bien dans un mode où l’on peut poser des ressentis ou des avis sur une question donnée. 

Vous pouvez prévoir un bâton de parole. Le bâton est un objet qui symbolise la parole. Celui-ci peut vous aider à visualiser qui a la parole et éviter les interruptions.

La parole au centre :

Dans la parole au centre, les participants sont amenées à s’exprimer sur un sujet en particulier ou à exprimer leur météo intérieure (voir fiche météo intérieure).

Ils le font de la manière suivante :

1) le facilitateur ou l’animateur après avoir annoncer le thème de discussion dit : « la parole est au centre »

2) les participants peuvent offrir leur parole spontanément quand la parole est au centre. Il annonce qu’il va prendre la parole en disant « Je suis (son prénom et/ou nom de famille et j’offre ma parole au centre ». La personne est amenée à exprimer sa pensé jusqu’au bout sans interruption. Une fois qu’elle a finit de s’exprimer, elle peut le signifier par une phrase comme « j’ai dit » ou « j’ai terminé ». Il est à noter que, si les participants ne peuvent pas interrompre la personne qui s’exprime, ils peuvent tout de même réagir grâce à certains gestes facilitateurs (ces gestes sont à découvrir sur la fiche « gestes facilitateurs« )

3) Une fois les discussions finies, le facilitateur/animateur offre sa parole au centre pour faire une synthèdes des propos des participants et cloturer la discussion.

La parole pop-corn :

La parole pop-corn peut s’apparenter à une conversation normale. Le but de la conversation est de faire émerger des idées ou de dégrossir un sujet. Pour ce, les participants rebondissent sur les propos des uns et des autres (sans toutefois s’interrompre avec impolitesse).

Ce type de parole est recommandé lors d’un brain storming, où le but est d’avoir le plus d’idées diversifiées possibles.

When you are hot, you pop 🙂

Le brainstorming :

Le facilitateur libère la parole sur un sujet donné. Les participants ne se répondent pas, n’entrent pas dans un débat et n’essaient pas de se mettre d’accord.

 

popcorn

Source :

Publié par [François WUIDARD](mailto: francois.wuidard@student.ulg.ac.be) via Réseau transition Belgique selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-SA.


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.