Focus sur les avant-premières du film « Cultures en transition »

Par Josué Dusoulier

Ce mois de novembre 2011, la Belgique francophone a accueilli une tournée de Nils Aguilar, qui a présenté son film « Cultures en transition », sur la souveraineté alimentaire et les initiatives de transition. Avec sept projections en avant-première, cette tournée a fortement contribué à développer la dynamique positive de la transition. Son organisation a aussi été l’occasion d’initier la création du Réseau Transition wallonie-Bruxelles.

Le film « Cultures en transition »

Cultures en transition (aka Voices of transition) est un documentaire indépendant et auto-produit par Nils Aguilar. Il témoigne des changements majeurs en cours, alors que les politiques agricoles peinent à s’adapter aux défis que représentent le changement climatique, le pic pétrolier ainsi que les crises à répétition. Comment réorganiser nos sociétés pour les préparer à mieux résister ?

Le film nous emmène en France, en Angleterre et à Cuba, où la transition culturelle en cours se manifeste à différentes échelles : au niveau de villes ou d’une nation toute entière. Les solutions envisagées excellent par leur bon sens, leur simplicité, leur faible coût, ainsi que par leur intégrité écologique. On y découvre des alternatives concrètes et une vision positive pour se nourrir tout en reconstruisant la résilience, c’est à dire en transformant nos sociétés afin qu’elles puissent traverser sans trop de dommages les chocs à venir. Ces pratiques favorisent les économies locales, fortifient les liens de voisinage et encouragent la diffusion libre des savoirs. L’avenir aura beau être plus sobre au niveau énergétique, il sera néanmoins préférable au présent !

Le succès au rendez-vous !

La tournée a été organisée et par le tout jeune « Réseau Transition Wallonie-Bruxelles », avec le soutien des Amis de la Terre. Elle a été annoncée largement dans la presse et dans de nombreux médias ou sites internet, dont les télévisions régionales de Ath et Namur (voir ici le reportage réalisé à Ath par NoTele, ainsi qu’un ”billet sonore” réalisé avec Nils Aguilar le jour de la projection du film à Mons). Pas moins de 1000 personnes ont assisté aux différentes projections et aux échanges très intéressants et dynamisant avec son réalisateur sympathique et engagé, Nils Aguilar.


Le coup de chapeau est à attribuer à Liège en transition, qui bien que toute jeune initiative, a fait salle comble et été obligé de refuser du monde… pas moins de 420 personnes et beaucoup d’effervescence pour cette projection !

Avec Ath, Bruxelles, Grez-Doiceau et Liège, quatre villes en transition ont accueilli la tournée. Le film a été très bien accueilli et les débats y ont été intéressants et dynamiques. Ils ont eu lieu dans la convivialité spécifique de la transition. De nouveaux groupes de travail vont sans doute être initiés prochainement. On y a abordé des questions telles que le cas de Cuba qui a connu un « pic du pétrole avant l’heure » après la fin de l’Union Soviétique. On y a aussi parlé de relocalisation de la production d’alimentation, d’agriculture urbaine, de projets de lieux en permaculture, de monnaies locales, de sensibilisation dans les écoles, du développement de la vision positive…

Dans trois autres villes, diverses associations ont souhaité faire connaitre la transition. A Mons, Namur et Péruwelz, la tournée sera suivie de rencontres citoyennes autour de la transition, qui ont de grande chances d’aboutir au lancement de nouvelles initiatives…

Une propagation « virale » pour la transition en Belgique

C’est une progression constante que connaît la transition en Belgique francophone où cinq initiatives étaient recensées 2010. Depuis, avec la sortie du manuel de transition de Rob Hopkins en français en octobre 2010, le dossier spécial de la revue belge Imagine « Voyage au coeur de la transition » en janvier 2011, les week-end « Villes en transition » organisés par les amis de la Terre, la venue de Rob Hopkins à Bruxelles en septembre 2011 et l’organisation de la tournée du film de Nils Aguilar en novembre 2011… Il y a maintenant au minimum 17 initiatives en Belgique francophone, dont 6 sont inscrites sur le Transition Network (l’inscription y est compliquée pour ceux qui ne connaissent pas l’anglais). Dans la partie flamande du pays, au moins 16 initiatives sont également en cours. Ce qui fait donc 33 initiatives en Belgique (dont 12 sont inscrites sur le réseau, et parmi lesquelles deux sont officielles : Tervuren depuis longtemps et tout récemment Ath).

Le mouvement de la Transition est donc en bonne voie en Belgique. En 2012, pour soutenir cette dynamique, le Réseau Transition projette notamment d’organiser la formation officielle en français et de traduire et adapter des outils concrets tels que par exemple les « Transition Streets »…

Des références :

Rq: Le film est en cours de post-production. Si vous voulez aider son réalisateur, rendez-vous sur www.milpafilms.org.


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.