Animer une projection de films

Suggestions pour les animations autour de projections de films

Les initiatives organisent régulièrement la projection de documentaires afin d’amener un groupe à questionner notre système et réfléchir aux idées de la Transition. L’expérience montre qu’il est important d’aider les spectateurs à gérer les émotions qui peuvent surgir lors de ces projections. Le risque existe que certaines émotions fortes non identifiées poussent des participants à se protéger et à fuir les réflexions sur ces thématiques.

Ce texte donne quelques conseils pour vous aider à animer ces projections afin d’aider les participants à parler de leurs émotions et à offrir un espace de partage collectif.

Accueil

En arrivant, chaque personne reçoit deux post-it de couleur différente (+ un crayon si ils n’ont rien pour écrire).

Rassemblez des documents, folders, etc. sur une table proche de l’entrée de la salle, reprenant des idées de choses qui peuvent être mises en place et qui peuvent augmenter la résilience (groupes d’achat, co-voiturage organisé, aide aux producteurs locaux, coopératives de transformation de produits locaux,…).

Intro: 2 minutes

Si possible animer en duo « mixte ». Se présenter comme actif dans un projet qui aurait pu être montré dans le film, que chez nous aussi des citoyen(ne)s ont commencé à passer à l’action. Dire qu’on aura un peu de temps pour faire connaissance après le film, qu’ils peuvent laisser leurs coordonnées s’ils veulent être informés de ce qui se passe ou participer au mouvement. On explique le thème du film (Ex : son caractère surtout positif et centré sur ce que nous pouvons faire ou au contraire sa centration sur les problème qui permet d’être lucide et réaliste au moment de faire des choix de projets). Que si le défi semble énorme seul, en formant un réseau de personnes lucides ayant une vision claire et positive de ce vers quoi elles veulent aller, nous avons une chance de nous en sortir et de construire ensemble un avenir qui pourrait être plus agréable à vivre que le présent. Et tout cela en vivant une belle et grande aventure humaine, peut-être la plus importante de notre vie.

Juste avant et juste après la projection: Equipes de deux

Nous vous conseillons d’organiser deux moments importants, par équipe de deux, juste avant et juste après la projection. Cela donne une atmosphère super à la soirée, et l’envie de revoir les personnes avec qui on a fait connaissance.

Avant la projection (par deux 5 ou 6 minutes)

Comme la transition commence par créer du lien et de la convivialité, proposer d’échanger environ 5 ou 6 minutes avec un(e) voisin(e) de la rangée, devant ou derrière, de préférence qu’on ne connaît pas encore : « qui je suis, d’où je viens, pourquoi je suis venu à la projection? », et « amusez-vous bien !». Si nécessaire, insister un peu et dire d’en profiter car c’est très agréable, éventuellement se déplacer de place pour se rapprocher d’autres (si la salle n’est pas complète) et qu’on lèvera le bras bien haut pour demander le silence et démarrer le film ensuite.

Après la projection (par deux 5 ou 6 minutes)

Après la projection, il est utile d’offrir un petit temps pour que chacun écrive sur un des post-it en quelques mots ses impressions sur le film et comment il se sent. Ensuite on échange à nouveau par deux ou trois sur le film : « Comment je me sens après l’avoir vu, ce que ça m’inspire comme craintes ou comme espoir ».

Après la projection, tous ensemble

Après les discussions par deux, rester sur place ou se mettre en grand cercle si c’est possible. Dire quelques mots sur les projets existants (5 minutes maximum) et ensuite passer la parole au public, proposer de présenter ce qu’ils font, de poser leurs questions… Éviter de vouloir répondre à tout soi-même et privilégier les témoignages venant du public quand c’est possible. Selon les circonstances, faire preuve de compréhension, de compassion, d’admiration… et si possible aussi d’humour.

La plupart du temps, des idées-solutions émergent d’elles même des participants, et on en discute, en ajoutant peut-être des exemples de ce qui peut se faire ou se fait ailleurs. Si rien ne vient (extrêmement rare), on les introduit nous même, pas trop vite et pas comme des solutions miracles.

Si des témoignages expriment de l’angoisse, l’accueillir en disant : « y a-t-il ici quelqu’un qui a parfois ou souvent peur de l’avenir, des changements climatiques, des crises économiques ou de la biodiversité, des problèmes de migration ? Si parfois vous avez peur, levez la main… » en levant soi-même la main. Dire que dans le mouvement de Transition, on crée des espaces pour prendre soin les uns des autres, pour transformer ses émotions bloquantes en capacité d’action positive.

Avant le départ des participants, on les invite à laisser leurs coordonnées et à venir voir sur notre site web, à venir à un événement ou à téléphoner ou envoyer un e-mail.

Pour clôturer, on demande à chacun de réfléchir à ce qu’il pourrait faire personnellement ou avec d’autres dans les prochains jours, les prochaines semaines, pour augmenter sa résilience et on propose de l’écrire sur le second post-it. Inviter ensuite à coller les post-it sur un poster et à continuer la discussion autour d’un verre. Laisser peut-être aussi un poster où chacun peut s’exprimer librement.

Dire un mot de remerciement et d’au revoir.

_Autre source (en anglais) : https://www.transitionnetwork.org/transition-movie _

A propos de cet article

Publié par Josué Dusoulier via Réseau Transition Belgique selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-SA. Vous pouvez éditer cet article via la plate-forme Multibao.


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.