Un Marché du Gratuit vachement payant !!

Marché du gratuit à Etterbeek

Le concept du marché gratuit dont on entend beaucoup parler ces derniers temps se répand rapidement en Belgique. Cette idée, également connue sous le nom de Dimanche du Gratuit ou Gratiferia, s’inscrit dans une réflexion sur la réutilisation des biens et séduit de plus en plus les citoyens qui ont envie de consommer autrement.

Ce 21 avril, une première expérience d’un Marché du Gratuit a été lancée à Etterbeek par deux associations citoyennes: le Broebel’Air et Freecycle. Des membres de ces deux associations font partie d’Etterbeek en Transition et ont voulu partager leur expérience de ce projet à la portée de tous.

Broebel’air est un projet de Quartier Durable développé par des habitants du quartier de la Place Saint-Pierre à Etterbeek. Les différentes actions du groupe s’articulent autour de cinq thèmes: l’alimentation durable, l’économie des ressources (eau et énergie), la verdurisation, la mobilité durable et la cohésion sociale. Freecycle est un mouvement international dont l’objectif est de favoriser le don et la réutilisation d’objets. Ils ont l’habitude de fonctionner par le biais d’internet mais ils avaient le projet d’organiser ce type d’événement, c’est dont tout naturellement qu’ils se sont associés au Broebel’air pour lancer le premier Marché du Gratuit à Etterbeek.

Marché du gratuit à Etterbeek

Voici le récit de Julie, l’une des organisatrices de cet événement:

Un Marché du Gratuit, ce n’est pas une brocante, ni une bourse d’échange. Nous l’avons défini comme une opération de solidarité et d’anti-gaspillage. Une charte a été établie afin d’expliquer à tous ce qu’on attendait d’eux pour assurer la bonne réussite de l’événement. Ce qui nous importait le plus c’est que ça soit un événement convivial et sympathique et que des objets « en bon état » retrouvent une nouvelle vie.

Le jour-J, dans le réfectoire de l’école « La Colombe de la Paix », nous avions recruté une bonne équipe de bénévoles motivés et nous étions tous bien préparés à accueillir tous types de scénarios. Qui allait venir? Combien de personnes? Qu’allaient-ils nous apporter? Y aurait-il assez à donner? Le suspens était total.

Le matin, une multitude d’objets en tout genre ont été apportés. Ils ont été disposés soigneusement sur des tables et classés par catégories: vêtements, livres, déco, vaisselle, … Entre le siège vélo pour enfant, les écharpes en vison, la vaisselle vintage à petites fleurs ou encore le parasol chinois décoratif, … il y en avait pour tous les goûts!

Marché du gratuit à Etterbeek

La foule est arrivée dès l’ouverture des portes. Les gens semblaient joyeux, excités et parfois étonnés de la gratuité. « Je peux vraiment le prendre? Vous en êtes sur?? »

Des jeunes étudiants sont venus compléter l’aménagement de leur kot, des scouts ont pris de la vaisselle pour leur camp, un écolo du quartier a trouvé un sommier de lit pour faire son compost, la petite Rose a trouvé des nouvelles chaussures vernies pour l’été, …..

Bref, il régnait une ambiance positive et engagée. Tout le monde était ravi également de profiter de la bonne soupe, des cakes salés et de la bière artisanale servie au bar.

A 16h, il ne restait déjà presque plus rien. Les restes de vêtements d’adultes ont été donnés à une jeune femme qui a le projet d’ouvrir une friperie gratuite à Saint-Gilles, et les vêtements et jeux d’enfants ont été déposés à l’asbl etterbeekoise « Les Petits Anges de Guinée » pour être redistribués ensuite dans des orphelinats en Guinée.

Finalement, pour un premier marché du gratuit, c’était vachement payant !

Marché du gratuit à Etterbeek

Cet article provient du site d’Etterbeek en Transition.

Envie de partager d’autres expériences de Transition ? Contactez nous via email: info@reseautransition.be ou via notre page « contacts« .


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.