Tous ensemble, tous ensemble, hey, hey

Alternatiba, Quartiers durables, Initiatives de Transition, GAC, GASAP, Repair Café ???
Simplicité volontaire, coopérative énergétique citoyenne, monnaie locale, RCR, Colibris, Communs, Tout Autre Chose … ??

Logos

Quelle initiative, quel mouvement privilégier ? Dans quoi mettre de l’énergie ?

Pour moi, c’est avant tout une question d’opportunité, de rencontres et d’envie. Oh, il y a certainement des petites (ou des grosses) différences entre les mouvements. Plus ou moins politique, plus ou moins inclusif, plus ou moins actif, plus ou moins réactif, plus ou moins lobbyiste, plus ou moins désobéissant, plus ou moins local, plus ou moins spirituel…

Pour moi, ces mouvements (et tous les autres non cités) tentent de regarder les réalités actuelles pour permettre l’émergence d’un nouveau système soutenant le vivant, système plus ancré dans ce qui fait notre condition humaine… se relier, vivre, prendre soin, coopérer… Ils font partie d’un plus grand tout, ce changement de civilisation, forcé ou choisi, qui est la spécificité de notre époque particulière.

Chaque mouvement, groupe, association, collectif… en tant qu’organisme, a une identité qui lui est propre (plus ou moins mouvante). Cette identité est davantage que l’intention de départ, davantage que les envies des membres qui composent l’organisation. Par ailleurs, elle nourrit aussi l’identité de ses membres. Parce que nous avons besoin d’appartenir à des groupes, nous pouvons avoir tendance à nous positionner « par rapport » aux autres groupes. Alors vous êtes plus « Transition » ou « Colibri » ? De mon côté, je tente d’avoir une identité large (organisme vivant) et de multiples identités précises (Réseau Transition, papa, fils, Université du Nous…). Je tente de mettre chacune de ces dernières au service de la première. Savoir si vous êtes plutôt Tout Autre Chose ou Alternatiba m’importe peu,  j’aime savoir si vous êtes au service du vivant, en tant qu’organisme conscient.

Alors que choisir, comment choisir ? En fonction de vos envies d’actions, des domaines dans lesquels vous souhaitez vous épanouir, des personnes avec qui vous vous sentez bien et des opportunités. Pour moi, l’important est d’agir, en conscience. L’important est de savoir si vous souhaitez regardez le changement de cap ou y prendre part. Alors bienvenue, avec votre identité large et toutes les autres… et surtout, merci de vous mettre au service du vivant.


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Tous ensemble, tous ensemble, hey, hey

  • 22 décembre 2015 at 04:55
    Permalink

    Quand les mots inspirent une nouvelle génération et expirent le détruire pour devenir…
    A pas feutrés, petit à petit, gardiens du vivant.
    Alors…
    Qui que nous rejoignons, nous nous relions et lionnes.
    Quoi que nous aimions, nous nous relions avec lionnes.
    Quoi que nous plantions, nous nous relions si lionnes.
    Où que nous bougions, nous nous relions sur lionnes.
    Qui que nous sommes, nous relions en nous lions plus lionnes.

    Quel que soit le mot que j’ancre , j’aime celui qui lira, lion ou lionne, la vie!

    Reply

Répondre à Sarah Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.