Rob Hopkins de passage, et le réseau transition franchi un nouveau cap en Belgique !!

Rob en visite à Grez Doiceau. Photo de Michel Réus.
Rob en visite à Grez Doiceau en transition. Photo de Michel Réus.

En janvier dernier, le Réseau Transition était en pleine effervescence… Rob Hopkins était en visite chez nous pour y présenter son dernier livre « Ils changent le monde », paru récemment en français et qui présente le mouvement de la transition ainsi que des projets à travers le monde. Rob a fait preuve d’une endurance et d’un enthousiasme à toutes épreuves pour venir à bout du programme que nous avions prévu pour lui… Voici quelques éléments marquants ainsi que des enseignements pour l’avenir…

Par Josué Dusoulier

Quelques chiffres et impressions

  • Le programme était réparti sur 3 journées à Bruxelles, Grez-Doiceau et Namur.
  • 11 étapes ont jalonné le parcours de Rob (2 conférences, 3 rencontres politiques, 1 visite d’initiative de transition, des rencontres, des repas, interviews, moments festifs…).
  • Les 2 conférences à Bruxelles et Namur ont rassemblé 1000 personnes dans les salles. Celle de Bruxelles a pu être suivie en direct sur le site d’Alors on change sur la RTBF (plus de 1200 clic « j’aime » pendant le direct).
  • Salle comble à Namur, 600 personnes !
    Salle comble à Namur, 600 personnes venues écouter Isabelle, Rob, Olivier, Josué et Filipa !

    Depuis la mise en ligne des conférences de Bruxelles et Namur, celles-ci ont été (re)vues plus de 5000 fois (et le chiffre continue d’augmenter).

  • Les conférences et visites ont été l’occasion de réaliser une série de capsules vidéos pour mettre en valeur la transition en Belgique, un reportage a aussi été diffusé dans le journal télévisé de Canal C.
  • Les rencontres politiques ont permis au Réseau Transition de se connecter aux gouvernements régionaux et, avec l’appui d’Olivier De Schutter, aux milieux Universitaires qui étudient la transition d’un point de vue académique.
  • 80 livres « ils changent le monde » ont été vendus lors des conférences, et le livre continue à bien se vendre en francophonie.
  • Lors des échanges d’après conférence, les questions ont été posées en alternance : une femme et ensuite un homme et ensuite une femme… Méthode très appréciée par le public.
  • Des équipes regroupant des membres des initiatives de transition et du réseau ont coordonné ces 11 étapes. Plus de 100 personnes ont participé à l’organisation de ces trois journées.
  • Greet, Noémie, Josué, Rob, Filipa et olivier. Photo de Christiane Désir
    Greet, Noémie, Josué, Rob, Filipa et Olivier. Photo de Christiane Désir

    L’organisation des événements s’est faite au moyen d’une gouvernance participative qui valorise l’intelligence collective, l’autonomie et l’esprit d’initiative. Un site web wiki collaboratif a été créé pour l’occasion, afin de faciliter la coordination. A l’évaluation, de nombreux participants ont manifesté leur satisfaction d’avoir découvert ces diverses méthodes innovantes de travail collaboratif.

  • Ces activités ont permis de voir émerger de nouveaux talents dans nos initiatives (Greet, Noémie et Isabelle ont joliment introduit les conférences, Caroline et Olivier ont magnifiquement géré les traductions…).
  • Lors de la visite à Grez en transition, nous avons découvert leur projet de monnaie locale, le potager graine de vie, les projets d’agroforesterie, les bières de la brasserie du Renard, leur Charte pour accompagner les projets d’économie locale résiliente…
  • La presque totalité des trajets de Rob ont été effectués à pied, en train et en divers transports en commun.
  • Lors des activités, les repas moments festifs ont été délicieusement préparés, redoublant de créativité et de saveur de produits locaux et autres bières artisanales bien belges !
repas bxl
France, Paul, Isabelle, Ralph, Caroline, Josué, Rob, Anouck, Antonia, Noémie et Filipa.

Le réseau transition a passé un nouveau palier !!

Avec la sortie du livre de Rob « Ils changent le monde » en octobre dernier, l’assemblée de fondation du Réseau Transition.be en novembre et les conférences et autres activités de janvier, la transition a passé un nouveau cap chez nous, en Belgique francophone. Il y a un an, qui aurait prédit une telle affluence aux conférences, une conférence en direct sur internet, une si belle collaboration entre membre de nombreuses initiatives, un intérêt aussi marqué des milieux politiques et académiques pour les rencontres autour de la transition ? Des formations qui connaissent de plus en plus de succès ? Une équipe de support qui grandi (bienvenue à Mayliss et Méline) et se solidifie ?

Olivier a relevé avec brio le défi de traduire la conférence en direct !
Olivier a relevé avec brio le défi de traduire la conférence en direct !

Il y a évidemment encore du chemin à parcourir et rien n’est pas gagné d’avance, mais c’est avec un grand bonheur que j’y participe avec vous, et que j’observe le développement des initiatives et du réseau. J’ai beaucoup de gratitude envers l’équipe qui m’a accompagné dans la traduction du livre, envers les personnes impliquées dans la construction du réseau et dans l’organisation de la venue de Rob. Elles sont bien trop nombreuses pour les citer toutes ici, mais toutes méritent de ressentir encore les frissons de bonheur qui viennent avec la passion et l’engagement qu’on trouve dans la transition.

Je vous laisse découvrir la vision du séjour de Rob et les photos et vidéos qu’il a postée sur son blog, et je vous propose de découvrir quelques témoignages enthousiasmants !!

Quelques témoignages :

Isabelle a introduit la conférence à Namur
Isabelle a introduit la conférence à Namur

Isabelle : « J’étais très confiante, mais j’ai quand même été drôlement impressionnée! Merci à tous…  Et quel potentiel devant nous! Il faudra maintenant être attentifs à ce que  toutes ces petites graines prêtes à germer  trouvent tout ce qu’il leur faut pour grandir! Et aussi tisser des liens avec tout ce qui fonctionne déjà, échanger, collaborer… Bref beaucoup de boulot devant nous  mais je pense que c’est le bon moment et la meilleure chose qu’on puisse faire!  »

« Voici ce que je dirais si on me demande comment l’organisation de la conférence à Namur s’est déroulée: Une bonne petite équipe et un beau projet… les choses ont roulé comme sur des roulettes. Chaque question se transformait rapidement en solution: un endroit pour organiser la conférence? on peut vous mettre un auditoire à disposition! Et la traduction? Moi je peux le faire, ou moi, ou moi! Et si on filmait? Rino est là! Et pour le bar? Merci Roger! Appel pour un coup de main? les bénévoles arrivent de partout … On dit que les bons projets ont une petite  étoile au dessus de la tête… ça doit être vrai! En tous cas, c’était super, et des étoiles, on en a encore plein les yeux! »

Patrick : « Tout d’abord merci à celui, celle ou ceux qui ont eu l’idée d’inviter Rob, ceux qui en ont pris l’initiative et mis les choses en route pour nous donner la chance de profiter de ce fabuleux témoignage auquel nous avons pu assister. Bien que n’appartenant pas à une initiative de transition, je suis les agissements du réseau depuis un bon moment.  Vous m’avez remercié de mon aide mais en fait , j’ai plus envie de moi vous dire merci d’avoir pu vous aider et d’avoir pu enfin être un peu actif dans ce réseau car bien que convaincu l’idée de la transition, je reste pour l’instant limité à la transition chez moi (après l’idée des quartiers en transition peut-être devrais-je lancer le concept de « chez moi en transition » ;o) ).  Ces dernières semaines, j’en ai donc fait un peu plus et cette expérience et cette conférence ont été un grand moment. Merci à Rob aussi bien sûr.  Ce que vous faites tous est fabuleux, vous changez le monde, merci. Et bien sûr que je vais essayer d’y contribuer de plus en plus « 
Roger : « Quel boulot, mais quelle belle récompense ces 2 soirées à Bruxelles et Namur !  Il nous faut prendre un peu de recul, puis voir comment rebondir sur cet événement, en particulier du côté de Namur…. « 
Vincent : « Alors voilà…… un INCROYABLE MERCI monte en moi en repensant à ces jours. Quel boulot, quelles prises d’initiatives, quelles compétences, quelle articulation. J’ai adoré voir cette intelligence collective en mouvement, sentir la force du réseau et de ses motivés ! Pas beaucoup plus à dire que ça pour le moment, encore pleins de traces en images, sons, flashs qui resteront longtemps. Je nous souhaite de tenir le cap et de trouver le smoyens d’étendre cette énergie commune, j’espère des nouvelles initiatives et un réseau plus résilient. MERCI ! »

Remerciements

Merci à toute l’équipe qui a participé à la coordination de la venue de Rob : Patrick Auquière, Julien Bernard, Ralph Böhlke, Roger Bourgeois, Olivier Chaput, Noémie Cheval, Olivier De Schutter, Lise Devaux, Caroline Durieux, Josué Dusoulier, Anouck Gauvain, Catherine Gérard, Marcel Guillaume, Greet Heylen, Eric Luyckx, Filipa Pimentel, Michel Réus, Michèle VanderSyp, Isabelle Vandriessche, Antonia Vorner, France Wagener, Vincent Wattelet, Nicole Willem et les nombreux bénévoles qui nous ont aidé !!
Mais aussi à Rob Hopkins, évidemment, mais aussi l’émission Alors on change (RTBF), Canal C, Rino Noviello, Village Partenaire, la Tricoterie, Herman Pirmez, la brasserie du Renard, l’Université de Namur…

Et merci aussi à l’équipe qui m’a accompagné dans la traduction

Rob Hopkins (2014), Ils changent le monde! – 1001 initiatives de transition écologique, éditions Seuil, Préface d’Olivier De Schutter.    Cet ouvrage est paru en anglais en 2013 sous le titre « the power of just doing stuff, How local action can change the world ». Il a été traduit et adapté par des transitionneurs belge et français : Pierre Bertrand, Clara Breteau, Corinne Coughanowr, Robin Delobel, François-Olivier Devaux, Marie-Hélène Elleboudt, Étienne Lecomte, Alice Mangin, Julie Mervaille, Isabelle Patoux, Simon Vermeulen, sous la coordination de Josué Dusoulier.

ils_changent_le_monde_the team

Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.