REconomie au Luxembourg

Dans ce petit pays où le produit intérieur brut par habitant est le deuxième le plus élevé au monde et où les émissions de gaz à effet de serre par habitant battent des records, un modèle d’économie collaborative, inspiré de la REconomie et des valeurs coopératives, est en train de voir le jour. Et ça marche.

La Transition s’est installée récemment au Luxembourg (en 2011). Créées et aidées dans un premier temps par le Centre for Ecological Learning Luxembourg (CELL), les initiatives sont parties du postulat qu’une action collective peut donner lieu à un changement systémique concret et significatif. Transition Luxembourg, le très jeune réseau national, reçoit à présent des financements du Ministère du Développement durable et de l’Infrastructure pour propager les idées de la Transition dans le pays.

Trois nouvelles coopératives sont nées, jusqu’à présent, du travail du réseau Transition Luxembourg. L’une d’entre elles est TERRA, dont le fondateur apparaît dans le vidéo ci-dessus, réalisée pour les 21 Histoires de Transition.

Terra (Transition and Education for a Resilient and Regenerative Agriculture): au début de l’année 2014, trois amis souhaitaient démarrer un projet d’agriculture solidaire dans la région de la ville de Luxembourg, mais peinaient à trouver un terrain. En lançant un appel aux habitants de la région, ils se sont vu offrir un superbe site surplombant la ville. Deux mois plus tard, ils commençaient à cultiver. Norry Schneider, le coordinateur de Transition Luxembourg, qualifie de « miraculeuse » cette suite d’événements. Après un an, Terra compte 153 membres, qui reçoivent chaque semaine un panier de légumes, et 84 coopérateurs.

Cette vidéo, réalisée par Kinlake, vous en raconte davantage (Linda Dieschbourg et David Mourato) :

Enercoop : lancée en 2013, par l’intermédiaire de Transition Minett (Sud du Luxembourg), cette coopérative s’est concentrée sur un projet solaire de 26 000 kWh/année. Un deuxième projet de taille similaire est en cours de développement. Ceux-ci sont financés par l’achat de parts d’une valeur de 100 € pour un capital par projet de 50 000 €. Les parts du premier projet se sont écoulées en quelques semaines à peine. Ces installations individuelles respectent la taille maximale imposée par la législation luxembourgeoise au-dessus de laquelle le tarif de rachat n’est plus garanti (ce qui est vital pour de tels projets). « 100 % vert, citoyen et local », ils se fournissent auprès des entreprises locales pour les services et l’équipement d’alimentation produit et assemblé aussi localement que possible (les panneaux solaires viennent d’Allemagne et non de Chine, par exemple).

KiloMinett0 : démarré en 2015, ce nouveau projet entend faire la promotion des produits locaux dans une maison de la Transition qui devrait prochainement ouvrir ses portes. Le magasin et le resto-bar serviront également de point de rencontre et d’espace de soutien pour les initiatives de Transition. Cette maison jouera de plus le rôle d’incubateur pour les entreprises de production alimentaire de la région.

enerc

D’après Norry de Transition Luxembourg, si ce n’était pour la Transition, aucune de ces coopératives n’aurait vu le jour : « C’est le positivisme des histoires de la Transition qui motivent les personnes à agir et qui créent l’envie de partager et de se rassembler. »

lux2

Message pour la COP21 :
« Faites confiance aux citoyens. Nos dirigeants n’ont pas l’habitude de le faire et préfèrent acheter les services de grandes entreprises en prétextant qu’il s’agit de références sérieuses qui savent comment bien faire les choses. Par conséquent, ils ne cherchent pas ces ressources, ces connaissances et ces réseaux au niveau local. Faites confiance aux citoyens et donnez-leur la possibilité de mener des projets locaux durables, rendez-leur un peu de pouvoir ! »
Norry Schneider, Transition Luxembourg

CommandezCOP21


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.