Les élections du 25 mai, et la Transition dans tout ça ?

elections-shutterstock_117603043Si nous sommes à quelques heures de la Conviviale 2.0 (qui aura lieu ce samedi 24 mai à Bruxelles), nous sommes aussi à moins de deux jours des élections régionales, fédérales et européennes. Le résultat de ces élections aura une influence sur les modèles économiques et sociaux, sur nos modes de vie, sur l’état de la planète… et donc aussi sur nos projets de transition.

Je ne vais pas vous encourager à voter pour l’un ou l’autre parti, car même si notre action témoigne d’un engagement citoyen qui a valeur politique, les initiatives de transition restent indépendantes de tout parti. Nos initiatives se veulent inclusives, on y retrouve d’ailleurs des personnes qui ne votent pas toutes de la même façon, et c’est très bien comme cela. Au sein du réseau transition, nous vous faisons donc confiance pour faire votre choix.

Pour alimenter ce choix, nous vous invitons à prendre connaissance des programmes des partis en regard des défis actuels qui sont au cœur de la Transition : les changements climatiques, la fin de l’énergie abondante et bon marché et donc aussi la fin de la croissance économique telle que nous l’avons connue, les multiples crises sociales, l’érosion de la biodiversité, la montée des populismes et extrémismes… Certaines associations ont publié des analyses comparatives des programmes, ou des réponses des partis à des questions ouvertes, cela peut vous aider à faire votre choix. En recroisant les analyses de ces associations, on peut se faire une idée de chaque parti (même si certains nouveaux partis y sont moins présents), comment ils prennent leurs responsabilités… Et c’est sans doute plus intéressant pour se faire une idée que les slogans, discours ou autres dessins et affiches publiés par les partis eux-même. Parmi ces partis, lesquels sont susceptibles de soutenir la transition vers un mode de vie plus résilient, et surtout plus heureux ici et ailleurs sur la planète, un mode de vie dans lequel nos vies sont plus joyeuses et ont plus de sens.

Pour terminer, je citerais François qui avec d’autres, prépare la conviviale 2.0 pour demain : « Voter est un acte citoyen indispensable. Les personnes qui seront réunies lors de cette Conviviale 2.0 sont animés par une énergie supplémentaire. Ils démontrent qu’ils sont capables de se mettre chaque jour en mouvement pour être des acteurs de changement, et pas uniquement tous les 4 ou 5 ans pour aller voter. La Transition est un vote de chaque jour ». Et François d’ajouter « voter est indispensable mais ne sera néanmoins pas suffisant », car comme l’explique Olivier De Schutter, la transition passe avant tout par l’innovation sociale, qui est d’abord initiée et portée par les citoyen(ne)s.

Ces beaux projets de transition seront demain au centre de la conviviale, la fête dont vous êtes le héros…

Conviviale_2405


Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.