Le Réseau Transition lève le nez du guidon…

Et si on s’arrêtait pour « lever le nez du guidon » et se permettre de voir plus loin pour orienter nos actions ?

S’arrêter. Faire le point. Regarder ensemble où on en est et où on veut aller.

Voilà l’objectif de la démarche participative qui va se vivre au sein du Réseau Transition du 16 octobre au 8 décembre inclus.

Durant cette période, l’équipe salariée de l’ASBL Réseau Transition prendra une période de recul et de réflexion. Cette période nous permettra de faire un travail important sur l’origine et la pérennité de nos ressources ainsi que sur la résilience de notre organisation et de prendre des décisions importantes sur l’orientation des actions qui seront menées à l’avenir. Ce sera aussi une occasion de prendre soin de l’équipe qui donne beaucoup depuis longtemps dans un contexte financier compliqué.

Mais pourquoi maintenant ?

Parce que le Réseau Transition, comme d’autres asbl ou acteurs de la Transition, rencontre de plus en plus de difficultés à se faire financer par les pouvoirs publics. Les démarches pour obtenir des fonds sont de plus en plus difficiles et prennent plus de temps, pour des périodes plus courtes, les projets soutenus s’éloignent peu à peu de notre raison d’être et de nos missions de base… Autrement dit, les pouvoirs publics nous soutiennent moins et ajoutent des contraintes qui diminuent notre liberté d’action. Cette façon de nous financer (et de diminuer les financements sans favoriser l’émergence de financements alternatifs) complique notre tâche de soutenir la Transition comme nous pensons devoir le faire. Nous voulons saisir cette situation comme une opportunité de grandir.

Aussi, nous observons que la Transition se développe partout en Wallonie et à Bruxelles, et c’est enthousiasmant. Mais nous voyons aussi que ces projets rencontrent parfois des difficultés à atteindre leur plein potentiel. Sans doute la Transition a-t-elle besoin de se réinventer pour passer un nouveau cap. Cette période de recul nous permettra donc aussi de travailler à l’amplification de ce mouvement.

Concrètement

Concrètement, cela veut dire que nous n’acceptons pas de nouvel engagement et sollicitation pour cette période et que nous serons moins disponibles par mail ou téléphone.

S’arrêter permet aussi d’observer la beauté que la Transition apporte au monde.

Pendant cette période, nous encourageons aussi les initiatives et acteurs de la Transition à collaborer et se soutenir mutuellement afin de continuer à faire vivre ce beau mouvement et les solutions positives qu’il propose.

De notre côté, nous ne manquerons pas de vous informer des processus et des résultats de cette période via nos canaux de communication habituels (site, réseaux sociaux et newsletter). La convivi’AG du 8 décembre, qui marquera la fin de cette période de réflexion, sera aussi un moment important pour se rencontrer et échanger sur les projets de Transition, partager les découvertes et apprentissages effectués durant cette période de réflexion et fêter la Transition.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous retrouverons avec joie dans le courant du mois de décembre.

L’équipe de support du Réseau Transition, par une belle journée de juillet 2017

Puisque vous êtes ici…

…nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à s’impliquer dans le mouvement de la Transition en Belgique et à travers le monde, mais il est pourtant de plus en plus difficile de financer nos missions de base : favoriser l’émergence et le déploiement de la Transition à travers des formations, du support, des événements, des témoignages…

Si toutes les personnes qui sont impliquée ou lisent et apprécient les contenus sur notre site contribuent financièrement, l’action du Réseau Transition sera pérennisée et renforcée. Même pour 5 €, vous pouvez soutenir la Transition - et cela ne prend qu’une minute. Merci !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.